« Retour vers la liste des articles

Modèle payant, gratuit, à la performance, freemium… Nous vous présentons aujourd’hui un panel des différents modèles économiques qui vous sont proposés sur le marché français de la petite annonce.

 

Quel modèle économique pour vos annonces ?

On pourrait penser que les sites de petites annonces sont à répartir en deux catégories : les gratuits et les payants. Vous allez diffuser vos annonces sur plusieurs portails gratuits pour bénéficier d’une audience cumulée (lire notre dossier du mois d’Avril sur les portails gratuits). Pour les portails payants, vous allez vous diriger vers 3 ou 4 grands noms du marché pour tirer profit de leur forte notoriété et positionnement.
Mais, en réalité, la composition du marché n’est pas aussi manichéenne : freemium, à la performance, services additionnels…. les modèles intermédiaires sont légion.

Pour vous citer quelques exemples :
- Diffusion gratuite pour les particuliers mais payante pour les professionnels
- Diffusion gratuite sur le site web en contrepartie d’une publication payante dans un magazine papier (utile pour capter une audience locale)
- Modèle freemium : la publication des annonces sur le site est gratuite mais des options payantes permettent d’avoir une vitrine en ligne, de remonter en tête de liste, de présenter des bannières publicitaires, etc… La diffusion peut aussi être limitée à un nombre d’annonces.
- Modèle à la performance : vous ne payez que si vous obtenez des contacts, des demandes de documentation.business model 2

Connaître les spécificités proposées par le site vous permet de faire les bons choix en matière d’investissement publicitaire. Vous avez une force commerciale très importante et vous avez besoin de les fournir en quantité : vous allez plus facilement souscrire à des options vous permettant de faire ressortir vos annonces et vous allez diffuser sur le plus grand nombre de portails possible. Au contraire vous avez un cœur de cible assez réduit et vous ne voulez pas perdre de temps à collecter plein de contacts qui portent peu d’intérêt à vos biens : vous allez peut-être vous tourner plus facilement vers un modèle à la performance. Des portails vous proposent une diffusion gratuite pendant quelques mois : cela vous permet de tester la qualité du support et les résultats pour vos annonces.

 

Illustration de différents business model

Le modèle freemium

Ce business model propose un service gratuit au plus grand nombre. Le financement provient d’une minorité qui paye pour avoir accès au service premium. Ce service premium offre une version améliorée du service gratuit.

Cheznous.fr a fait le choix de permettre à toutes les agences clientes Ubilfow de diffuser leur flux gratuitement avec une limite de 200 annonces par flux. Avec cette approche chaque acteur peut tester les retombées du portail, sans prendre le risque de « payer pour voir ».
Régis Cérésola, responsable marketing pour Cheznous.fr précise : « le freemium est devenu incontournable dans le marché actuel, notamment pour des sites challenger. Seuls les ténors du secteur peuvent se permettre de fonctionner uniquement avec un modèle 100% payant qui se justifie alors par la quantité de trafic qu’ils produisent, point capital qui va souvent de pair avec la notoriété du site. Quant au modèle 100% gratuit, il est souvent synonyme d’une image aléatoire car d’une manière ou d’une autre, le site devra faire supporter ses coûts de fonctionnement à ses visiteurs en ayant par exemple la main lourde sur la publicité affichée. »

Le nouveau site généraliste Jeveux1truc.fr est gratuit et offre la possibilité aux utilisateurs de vendre plus vite leurs biens grâce à des options de mise en avant : l’annonce est positionnée dans un espace privilégié situé en haut de la page pour une visibilité maximale ; un fond en couleur est ajouté à l’annonce pour se démarquer des autres annonces ; l’option Bonne Affaire permet à l’utilisateur de baisser le prix de son article pour le rendre plus compétitif ; un bandeau Bonne Affaire apparaît également sur l’annonce pour la rendre plus visible.

 

Le modèle premium

Cette fois-ci il s’agit de portails payants qui enrichissent la diffusion des annonces de leurs clients en leur proposant des options supplémentaires.  

Prenons l’exemple d’un nouveau spécialiste immobilier, transactions-privées.com. Ce site communautaire de ventes privées fonctionne sur 3 niveaux :
- Freemium : une offre gratuite qui permet de diffuser des annonces avec des limites sur le nombre de photos, le texte.
- Premium : une offre payante permettant de bénéficier d’une annonce avec des photos illimitées, texte complet, géolocalisation, avec possibilité de personnaliser chaque annonce.
- Full box pro : permet de devenir gestionnaire de vente privée immobilière
Pour Stéphane Conte, président « le choix de ce modèle s’est posé comme une évidence, clairement notre ambition est devenir un partenaire opérationnel de l’agent immobilier et pas simplement un moyen de communication supplémentaire ».

 

Le modèle à la performance

Sans abonnement, sans engagement de durée : sur le portail Superimmo.com, l’agence immobilière ne paie que les résultats, c’est-à-dire les contacts qualifiés transmis.

Nous avons interrogé François Deschamps sur le choix de ce modèle : « Les agences immobilières sont passées en quelques années d’un modèle où la presse papier dominait avec des retours difficilement quantifiables à un modèle 100% Internet où tout peut être mesuré. Sur Internet, le modèle de publicité à la performance a été popularisé, il était donc naturel pour nous de l’introduire dans le domaine des portails immobiliers. »

Visite Online pour son offre neuf propose aussi ce modèle qui repose sur le lead validé : lorsqu’un projet immobilier est validé le promoteur est alors facturé. Le portail international Real Transac offre quant à lui 2 contacts gratuits par mois puis facture l’annonceur au contact généré.

 

CONCLUSION
En se penchant sur les centaines de sites qui composent le paysage français de la petite annonce on se rend compte qu’il peut y avoir autant de modèles économiques que de sites. Chacun, par un élément différenciant, cherche à attirer à lui les annonceurs et les internautes. En ayant une vue globale sur les pratiques du secteur, vous aurez toutes les clés en main pour choisir les portails qui répondent le mieux à vos enjeux, à vos cibles de clients.

2 commentaires pour “Le dossier immobilier : Les différents modèles economiques de la petite annonce”

Laissez un commentaire

 
 
© Ubiflow 2015 - Conception graphique et réalisation vidéo : Monsieur Media - Mentions légales - Contact