« Retour vers la liste des articles

Article de La Cantine NumériqueConsultez ici l’article original

 

L’Ubiplex organisait son inauguration le jeudi 13 juin 2013. A cette occasion, une conférence était programmée en présence d’Olivier Aizac, directeur général du site le Bon coin. Il est ainsi revenu sur la réussite de son service, allant souvent à contre-courant de certains modes opératoires sur le développement d’un service web.

Le Mag : Quel était l’objet de la conférence aujourd’hui ?
Olivier Aizac : L’objectif c’est de montrer qu’Internet c’est une solution pour des acteurs qui font du commerce de proximité. Ça a beau s’appeler le réseau mondial, c’est avant tout quelque chose qui permet de mettre en relation. C’est un média, un intermédiaire. C’est un outil qui est aussi pertinent pour une multinationale que pour une épicerie de quartier.

Comment expliquer la réussite du Bon coin ?

Il y a beaucoup de facteurs :
1- Un outil qui est bien pensé et facile d’usage
2- Un service qui répond à l’évolution des modes de consommation, notamment une logique de consommation plus durable et plus raisonnée.
3- Une marque qui véhicule de la proximité, de la confiance, de la simplicité.
Tout ce mixe est sans doute l’explication du gros développement qu’a connu le Bon coin.

Quels sont les axes de développement ?

Internet est un univers qui bouge beaucoup, donc c’est déjà de continuer à faire évoluer notre service pour rester une référence. De nous développer à la fois sur l’ensemble des secteurs où on est présent et répondre aux nouveaux besoins, puisque quand on devient l’un des 10 sites internet les plus visités en France, forcément ça crée des opportunités. Que ce soit sur le mobile, qui se développe fort ou dans notre rôle de média de proximité qui était notamment le but de cette conférence.

Tu as justement parlé de ne pas être présent sur les réseaux sociaux dans ta conférence, une posture revendiquée ?

Ce n’était pas anti réseaux sociaux, mais il s’agissait de dire que la vocation d’un site Internet n’est pas de dépendre d’autres sites internet, c’est d’être une raison de se connecter en soi. Et ça ça passe par, déjà, construire une marque. Ensuite, que les réseaux sociaux soient un relai oui, mais soient le moyen de se développer. L’exemple du Bon coin montre que ce n’est pas le cas.
Le mobile est un enjeu pour nous qui est particulièrement important. Ça représente aujourd’hui 20% de notre audience, et c’est l’axe sur lequel on se développe le plus rapidement aujourd’hui.

Au départ quelle était la priorité ?

Quand tu lances une boite, la priorité c’est déjà de la faire vivre, ensuite s’il faut l’adapter à l’évolution des consommations, tu l’adaptes. Mais la priorité c’est avant tout de faire grandir un service et de faire connaître une marque.

Quel conseil donnerais-tu à un créateur d’entreprise ?

Avant de devenir une grosse boite, une entreprise est petite. Donc c’est de franchir les étapes petit à petit et de gérer sa croissance. Une des plus grandes difficultés du Bon coin c’est le fait que ça grandit très très vite. On était 20 il y a 2 ans, on est 200 aujourd’hui. Ça nécessite que tout le monde s’adapte, que tout le monde aime le changement. Mais pour devenir 200, il fallait d’abord qu’on soit 20. Donc il faut faire les choses très bien quand on est petit, et construire des fondations solides pour que quand tout explose ça tienne quand même la route.

Il faut d’abord rechercher des capitaux ou des clients ?

Il n’y a pas de formule magique car il y a des business qui n’ont pas besoin de beaucoup d’argent pour se développer. Il y en a d’autres qui vont être très consommateurs en investissement. Il y a des business qui vont s’adresser au plus grand public et d’autres à une niche du marché. Donc il faut bien connaître son métier et rester très concentré sur son cœur de métier, avant de penser à ce qu’il est possible de faire une fois que l’entreprise a réussi. Il faut déjà faire vivre l’entreprise et ensuite ça ouvre des possibilités. Mais il faut y aller étape par étape.

Laissez un commentaire

 
 
© Ubiflow 2015 - Conception graphique et réalisation vidéo : Monsieur Media - Mentions légales - Contact